6 Jan 2017

WEEK-END 1


Jeudi 12 janvier

Igloofest 2017 prend son envol officiel à la scène Sapporo avec une symphonie de

sons variés réunis sous une influence futuriste de la techno. Ça brasse et ça groove

dès l’ouverture des festivités avec l’étoile locale Deadlift avant que CRi ne prenne le

relais avec sa house qui roule en soul. En finale de cette soirée d’inauguration, c’est

le Berlinois Apparat qui prend le contrôle pour livrer un set débordant de saveurs

techno. À la scène Vidéotron, la Montréalaise V.RO ouvre la fête en passant par le côté plus

deep de la house et Cesar Romero maintient cette ambiance aventureuse en

mettant le cap vers les contrées tech-house.


Vendredi 13 janvier

La fin de semaine commence en beauté avec de la techno exceptionnelle qui va vous

secouer. C’est à Kris Tin, du collectif local 8Day, que revient l’honneur de lancer

cette soirée très spéciale avec ses vibrations sombres et audacieuses avant de céder

les consoles au seul et unique Carl Cox qui vient partager plus de 30 ans

d’expérience musicale avec un set exclusif de trois heures.

Le même soir, la scène Vidéotron accueille The RawSoul, grand collectionneur de

titres rares dont les folles sélections funky survolent les mondes house, disco et plus

encore! Ensuite, Miss Mee change la trajectoire pour nous emmener vers des

univers plus rave et deep.


Samedi 14 janvier

On boucle ce premier week-end avec un programme international qui va ravir les

mordus de la danse. L’Américaine Lee K allume la scène Sapporo et passe le relais à

sa collègue allemande Anja Schneider, véritable machine au mouvement perpétuel

de la house et de la techno. Puis c’est la figure de proue actuelle d’une techno plus

soul, et grand innovateur de la scène hollandaise, Joris Voorn qui prend les

commandes pour nous mener à bon port.

À la scène Vidéotron, le duo montréalais Lucie Lebel & Jeff Fontaine nous offre le

summum du groove minimal avant qu’Amir Javasoul ne se mette à brasser la soirée

en mode tech-house.

WEEK-END 2

Jeudi 19 janvier

Amateurs de funk, rendez-vous à la scène Sapporo pour l’ouverture de notre

deuxième week-end! Le maestro de la production Robert Robert va vous soulever

ce jeudi soir avant que Will Clarke B2B ARDALAN ne vous emmènent explorer les

sillons aux basses bien lourdes de la house. Ensuite, place au légendaire MK qui

débarque pour vous enivrer de beats jackin’ qui ne manquent pas de soul.

À la scène Vidéotron, soyez prêts à décoller Ozias B2B Digital Fire, KL.TZ et

Mr.Nokturn de Trash Family qui arrivent chargés d’électro survoltée comme vous

en raffolez.


Vendredi 20 janvier

Prêts pour la fin de semaine? On vous le souhaite parce qu’on vous attend avec tout

un party! On entame avec le gagnant du concours Igloobeat Sapporo puis c’est

Mind Against qui propose un puissant mélange musical où se mêlent les racines de

la house et de la techno. Enfin, Josh Wink et Steve Bug vont nous faire grimper au

ciel avec un back-to- back massif qui combine les hymnes classiques et nouveaux de

la house.

La scène Vidéotron met en lumière les penchants techno de la Montréalaise Zepha

et termine en beats poids lourds avec Atroxx B2B Mike Larry.


Samedi 21 janvier

On boucle le deuxième week-end en passant par les sonorités plus deep de la techno

alors que Head Nodders allume la scène Sapporo et ouvre la voie vers l’univers

funk de la DJ française Jennifer Cardini. En finale, Chris Liebing, fondateur du

réputé label CLR Records, mène la soirée vers son paroxysme au grand bonheur des

fans des courants berlinois.

À la scène Vidéotron, Neon présente une soirée de gros fun avec DJ Mayday qui

rentre au bercail pour livrer un set chargé de saveurs urbaines alors que la

Canadienne maintenant basée à Londres B.Traits brassera la place avec des basses

et des beats survoltées.

WEEK-END 3

Jeudi 26 janvier

L’ouverture du troisième week-end d’Igloofest est dédié à une house bourrée

d’énergie avec une tendance futuriste. C’est le DJ local Moody Jones qui enflamme

la soirée à la scène Sapporo, suivi par la house très soul de l’Américaine Lauren

Lane. Et gardez-vous des forces en réserve par ce que la merveille masquée

Claptone promet de combler vos désirs les plus fous de groove et de house avec un

set que vous ne voudrez pas manquer.

À la scène Vidéotron, Saintwoods vous convie à une soirée en hip-hop de calibre

supérieur mettant en vedette les innovateurs locaux Nana Zen, Planet Giza et Da-P

qui renouvelle les rythmes syncopés.


Vendredi 27 janvier

Vive La France! Ce soir, la scène Sapporo rend hommage à deux créateurs

exceptionnels de l’Hexagone. Venu de Saint-Tropez, Oniris présentera sa vision

avant-gardiste de la techno qui lancera parfaitement la soirée. Ensuite, laissez-vous

emporter par un set allongé du légendaire Laurent Garnier, grand maître de la

techno dont les prouesses innovantes révolutionnent le genre depuis des années et

vont vous tenir en apesanteur pendant trois heures!

Du côté de la scène Vidéotron, on sera en mode hip-hop instrumental toute la soirée

alors que Moto Made prend les contrôles pour présenter le flair unique de Noo-Bap

et Grandbuda.


Samedi 28 janvier

Ce troisième samedi est dédié au futur de la house! Quand le duo torontois City Kid

Soul aura bien lancé le bal avec sa touche funky, un autre tandem, polonais cette

fois, Catz ‘n Dogz va passer en mode party qui brasse comme vous en raffolez. Puis,

fraîchement arrivé de Britsol, Eats Everything va poursuivre en mode house avec

des perles aux basses bien pesantes qui vont couronner votre fin de semaine avec

panache!

À la scène Vidéotron, Astropolis nous a concocté un programme spécial alors que la

joyeuse bande française du Sonic Crew mènera la fête TOUTE LA SOIRÉE avec son

unique ambiance techno.

WEEK-END 4

Jeudi 2 février

Attachez bien vos tuques et préparez-vous pour les grandes secousses avec

Kannibalen qui prend le contrôle de la scène Sapporo pour présenter une soirée de

sonorités locales qui décapent et appuient à fond sur les basses! Le fun commence

par les basses fréquences inusitées de Dabin puis on part explorer l’énergisante

techno nouvelle vague d’Apashe. Enfin, c’est le héros local Snails qui va pousser

jusqu’aux limites permises avec son dubstep teinté d’EDM.

Pendant ce temps, à la scène Vidéotron, on aura droit à un tout autre type de basses

alors que Sinjin Hawke et Zora Jones joueront côte à côte toute la soirée,

proposant les plus raffinés des styles futuristes.


Vendredi 3 février

Attendez-vous à des sonorités légendaires ce soir! Notre quatrième vendredi

démarre avec la tech-house underground de Softcoresoft qui plante un décor

paradisiaque dont rêve tout amateur de danse. Le Français Shiba San maintient

l’ambiance bien deep avec une époustouflante sélection qui explore les riches

textures de la house. Ensuite, place au mythique Green Velvet arrive directement

de Chicago pour vous envoûter de sa magie jackin’. La scène Sapporo sera comblée

ce soir!

À la scène Vidéotron, J’vlyn d’Ark vous attend avec son mélange hypnotique de

house et de techno alors que Mimetic bouclera la soirée en techno intense.


Samedi 4 février

On termine cette édition 2017 d’Igloofest avec une soirée de techno riche et chargée.

Le DJ local Motions amorce la soirée avec ses grooves fascinants avant de céder les

consoles à Louisahhh, véritable coup de cœur de Piknic 2016 qui revient nous

ensorceler avec son irrésistible énergie bondissante. Et pour la grande finale, le

« Baron de la techno » Dave Clarke vient nous offrir un de ses fameux tours de

forces qui explorent l’univers entier de la dance music.

Du côté de la scène Vidéotron, la DJ locale Seychelle ouvre la cérémonie et ce sont

les sonorités house funky de la Londonienne Moxie qui viendront clore cette soirée

finale en beauté.