1 Déc 2016

Igloofest fait toujours une place de choix aux pionniers qui ont forgé et façonnent encore la scène électronique et cette année, nous avons l’immense plaisir d’accueillir le seul et unique Carl Cox (GB) qui partagera plus de 30 ans d’expérience musicale lors d’un set exclusif de trois heures, le 13 janvier à la scène Sapporo. Et n’est pas tout! Les fans de Berlin pourront se défouler à souhait avec le fondateur de CLR Records, Chris Liebing (DE) qui prend la tête d’affiche le 21 janvier. Le 27 janvier, attachez bien votre tuque car les beats vont vous soulever quand le vénéré Laurent Garnier (FR) servira lui aussi un set spécial de trois heures qui promet de marquer les esprits. Vous en voulez encore? Le “Baron de la Techno” Dave Clarke (GB) sera aux contrôles de la soirée de clôture du 4 février alors que notre voisin du sud MK (US) viendra apposer une touche légèrement soul à la soirée du 19 janvier. Et pour couronner cette série de grands noms que tout amateur de musique électro devrait connaître et avoir entendu, Josh Wink (US) et Steve Bug (DE) joueront en back-to-back le 20 janvier, une autre soirée de grandes rencontres!
 

Brassant allègrement le party aux côtés de ces invités prestigieux, une liste d’artistes qui brillent de tous leurs feux présentement. À commencer par Apparat (DE), explorateur et innovateur des courants techno et électro à qui revient l’honneur d’inaugurer Igloofest 2017 et lancer les quatre semaines de festivités lors de la grande soirée d’ouverture du 12 janvier. Au cours du même week-end, Joris Voorn (NL), figure de proue actuelle d’une techno plus soul et Anja Schneider (DE), véritable machine au mouvement perpétuel, livreront des sets d’une puissance que vous n’êtes pas prêts d’oublier. Le 21 janvier, Jennifer Cardini (FR) donnera à notre merveilleux monde enneigé des airs de passerelle de défilé avec ses sélections qui ont parfois des échos plus funky. Loin d’être en reste, la merveille masquée Claptone (DE) comblera vos désirs les plus fous de groove et de house avec son étourdissante imagination le 26 janvier. Et accrochez-vous bien car dès le surlendemain c’est Eats Everything (UK) et Catz ‘n Dogz (PL) qui vous attendront de pied ferme à la scène Sapporo avec une double dose de house avant-gardiste.

Enfin, que serait Igloofest sans une cohorte d’artistes en pleine ascension, affamés et prêts à enflammer autant les pistes de danse que vos cœurs bienveillants? Pour ce faire, Mind Against (IT) combinera les racines de la house et de la techno en une puissante concoction le 20 janvier. La semaine suivante, c’est Oniris (FR) qui vous fera vivre des frissons dont lui seul a le secret. Et si vous cherchez quelque chose d’un peu plus costaud, Kannibalen prend le contrôle le 2 février pour présenter les sonorités pures et dures de Snails (QC) dans un set qui vous prendra aux tripes. Et ce n’est pas là le seul collectif invité à la fête: Astropolis, Moto Made, MUTEK, Saintwoods et Trash Family vont tour à tour faire notre plus grand bonheur tout au long du mois. Sans oublier nos amis de NEON qui présentent le 21 janvier à la scène Vidéotron les sons éclectiques de B.Traits (CA), une artiste canadienne qui anime sa propre émission sur la BBC Radio 1. Enfin, assurez-vous de garder une bonne réserve d’énergie pour deux rendez-vous très attendus à la soirée de clôture du 4 février: d’abord Moxie (GB) dont ce sera le premier passage à Montréal et qui nous prépare un savant mélange de saveurs underground et courantes à dévorer à la scène Vidéotron; puis Louisahhh (FR), qui a envoûté Piknic cet été et qui revient pour nous faire sourire et groover une fois de plus en cette soirée finale.