3 Fév 2020

Et oui, guerriers du froid, il s’agit bien de la dernière semaine d’Igloofest 2020… On ne range EN AUCUN CAS son swag d’hiver et on se tient prêt comme jamais pour l’apothéose finale!

JEUDI 6 FÉV.
OFF-IGLOO
18H - 23H
BOILER ROOM

Ce jeudi, place au Boiler Room le plus froid du monde à l’occasion de notre dernier Off-Igloo! On sera en direct dans le monde entier avec un échantillon fou de la scène électronique, en plein site d’Igloofest adapté à la chaude intimité que requiert ce rendez-vous culte. Oh, et l’échantillon en question est une véritable ode au techno : Overland, figure acid de Vancouver, l’aura unique de Danny Daze, la star berlinoise Ellen Allien, les hits trance de ton adolescence mis à l’honneur par Trance Wax. Mélomanes, on vous attend.

VENDREDI 7 FÉV.
19H30 - 00H30
ZEDS DEAD

Pour notre dernier week-end de festival, on vous promet un bouquet final des plus explosifs. Vendredi, de brulantes basses seront au rendez-vous avec le duo canadien Zeds Dead aux commandes de la scène Sapporo. Ils seront précédés du futuriste et versatile EPROM et du montréalais Michael Sparks. Sachez-le : l’ambiance sera assurément bouillante dès l’ouverture…

Pour d’autres pas de danses, plus en douceur mais non moins festifs, la scène Vidéotron sera de bass house vêtue, présentée par Midnight Jacuzzi. Moses Belanger et The Holy se succèderont et feront place à la californienne VNSSA, nom qui se promène sur les plus gros festivals américains et qui répand partout sur son passage la vibe Dirtybird ou Dim Mak comme une trainée de paillettes.

[FERMETURE]
SAMEDI 7 FÉV. 
19H30 - 00H30
CHARLOTTE DE WITTE

Enfin on célèbrera la fin de cette 14e édition au rythme du techno et en compagnie 4 étoiles puisque c’est Charlotte de Witte qui va clôturer ces 4 semaines de fêtes. Le grand Matador sera aussi de la partie et la montréalaise Kris Tin nous fera quant à elle danser dès l’ouverture des portes… Venez tôt!

La scène Vidéotron sera présentée par les noctambules 00:AM avec les ultimes savoir-faire du montréalais NAP et de la vancouvéroise Syd Woz. Enfin, on conclût avec le redoutable duo néo-zélandais Chaos In The CBD.